vendredi 9 janvier 2009

Retours Vers Le Futur

De retour à Paris après une dizaine d’années à l’étranger, dont les deux dernières dans le désert, le temps semble s’être étrangement accéléré ici.Le temps, cette créature magnifique qui nous échappe, nous lance un duel perpétuel.Ici, les gens se sont rendus à l’évidence que le temps les dépasse.Inutile de me demander pourquoi je suis revenu. La nécessité bien des fois nous apporte à faire des choix…de second choix.Les signaux perçus m’interpellent, moqueurs et perturbants : une personne ne s’arrête pas quand je lui demande l’heure, le climat hivernal impitoyable me menace et me dit « va t’en loin ! », un métro s’enfuit a mon arrivée sur le quai, et mon appartement pète un plomb, et plonge dans l’obscurité. Même le camembert fait des siennes, fabriqué avec des produits toxiques… Le message est clair et sarcastique : « cher Abdelmalik, bonne chance ».Mon âme aussi s’est rangée du cote des forts! Elle me disait l’autre soir de retourner immédiatement en Mauritanie. C’est très bien, elle a le droit de me proposer des initiatives ; mais je me suis souvenue peu après sa suggestion que, en Mauritanie, a maintes reprises, elle m’avait faite : revenir a Paris. Elle m’avait dit que je devait quitter ce pays désertique entre le Maroc et le Sénégal à cause de la chaleur. Et lorsque je lui ait répondu que je patienterai, elle avait même parler de la nourriture trop simple et trop difficile pour mon estomac, où encore de ma famille qui devait souffrir de mon absence. Je l’ai réprimandé, et lui ait dit de grandir un peu, car des qu’on a des difficultés tout les deux, elle me laisse toujours me débrouiller tout seul : Elle me lance des « tu vois, je t’avais dit », ou encore des « tu n’y arriveras pas, laisse tomber ». Je ne pouvais l’écouter d’avantage, et, sous les menaces, elle s’était tue pendant un temps !Paris. Ce qui m’a particulièrement attire l’intention, c’est l’incroyable pluralité ethnique des parisiens : arabes, noirs africains, asiatiques et autre gens crées avec une palette de couleurs des plus étonnantes. Ils se côtoient, de jour comme de nuit, de métro en magasin, de rue en immeuble. C’est étonnant, et très particulier a la capitale française. Je me souviens de Londres, et je ne puis parlé de cette même diversité. Certes son façonneur est le même, mais c’est à croire qu’il n’a pas utilisé la même palette de peinture pour les deux villes. Certes, Londres est pluriethnique, mais, durant mes trajets dans le underground, le métro londonien, cette multiplicité n'avait jamais été aussi frappante. Chez eux (c’est un peu chez moi aussi, pour y avoir habiter plus de 7 ans; ma mère d’ailleurs est anglaise !), il y a cependant multiplicité dans l’indifférence totale: L'anglais aurait-il un coeur remplit de tolérence? Certes, beaucoup parleraient d’une certaine hypocrisie culturelle, peut-être assez caractéristique des anglo-saxons. Cependant, là-bas, le regard que l’on pose sur l’autre est léger et spontané. Celui d’ici est lourds, analytique est plein de représailles. Leur système n’est pas aussi contraignant que le système français.Si, dans le pays de Shakespeare, les portes de opportunités sont grandes ouvertes pour les jeunes – musulmans et autres -, elles attendent, en revanche, d’être ouverte dans le pays de la déclaration des droits de l’homme.Pour finir, je dirais que l'on ne peut douter que c’est Dieu qui donne le succès. Je demande ce succès, de la vie de l’au-delà et d’ici bas, et cultive la conviction que, tous ensemble, ces portes s'ouvriront. Les français comprennent mal l’islam, car il est mal représenté. Notre génération est une génération charnière de l’histoire, et, avec une approche sage et tolérante, les français finiront par tolérer mieux cet islam qui refuse de céder a un matérialisme trop exigent pour l’homme, puisque dénudé de toute spiritualité, aspect pourtant fondamentale pour la croissance saine et productive de l’être humain.

1 commentaire:

ikhlass a dit…

salam alikoum

Jazak Allah kheiren de partager avec nous ce bel article qui souligne parfaitement le probléme et montre combien , en tant que musulmans, nous avons failli dans notre mission universelle. Nous devons également comprendre qu'un comportement conforme aux enseignements de notre bien aimé Prophete Muhammad (pbuh)est bien meilleur que mille discours non suivis ! L'islam hélas est mal representé et son image, déja en mal avec les médias qui le ridiculise et le fait passer pour le pire des maux du siécle, n'est pas plus respecté parmi les siens.
Nous avons le devoir de nous regarder au plus profond de nous-même pour être conscient de nos lacunes et de faire de notre mieux pour être ses ambasadeurs,ses representants en France mais aussi sur la terre entière.

salam alikoum